Petit troisième, on fera tout ce qu’on peut

Voilà bien longtemps que je n’ai pas parlé de ce sujet pourtant toujours d’actualité dans mon couple.

J’ai ouvert ce blog peu de temps après la naissance de Dark Fille et nous comptions bien mettre le p’tit troisième rapidement en route.

Dark Fils s’est installé dans mon ventre 2 mois après l’arrêt de ma pilule. Dark Fille s’est installé dans mon ventre alors que j’allaitais encore Dark Fils. On peut donc dire que nous n’avions aucun problème de fertilité. Mais nous savions que Dark Chéri était atteint d’une maladie orpheline, les médecins à l’époque lui avait dit qu’il serait stérile assez jeune, vers la trentaine. Il a eu 32 ans cette année.

De mon côté avec mes allaitements longs, mes retours de couches étaient très tardifs. Ensuite, j’avais des cycles totalement irréguliers allant de 23 à 33 jours (et c’est bien relou). Cela correspond à une longue période difficile moralement (pas à cause de ce sujet). Depuis 1 an, je vais mieux, nous allons bien, j’ai enfin des cycles stables de 28 jours.

 

Mais même avec mon esprit plus apaisé, toujours pas de petit troisième et c’est toujours une douleur mentale d’avoir mes règles. Ce premier jour de cycle, je me mets toujours à détester mon corps. Le lendemain, ça passe heureusement. 5 ans qu’on attend, on s’habitue, on s’impatiente, tout se mélange.

Alors nous avons décidé de prendre rendez-vous dans un centre de fertilité qui se trouve dans la maternité où Dark Fille est née.

 

 

Quelle drôle de sensation de retourner dans ce lieu où je suis d’ailleurs née et de voir tous ses ventres bien ronds.

J’étais « un peu » stressée. La gynécologue qui nous a reçu était d’une bienveillance incroyable et je me suis rapidement détendue. Je lui ai d’ailleurs dit qu’elle m’avait réconcilié avec ce corps de métier.

Elle nous a d’abord posé pas mal de questions d’ordre intime, puis elle a nous expliqué les différents examens que nous aurons chacun à faire. Un spermogramme pour Dark Chéri et pour moi … Les miens sont assez chiants puisque je dois faire deux écho et trois prise de sang au cour d’un même cycle et à différents stades. J’ai une autre prise de sang à faire sans date précise et l’hystérosalpingographie (google est ton ami).

J’ai également profité de ce rendez-vous pour faire un examen gynécologique.

 

Il faudra bien entendu attendre les résultats pour savoir ce que nous allons faire. Elle nous a expliqué les différentes possibilités très clairement et on ira jusqu’au bout.

 

Elle nous a aussi dit qu’elle a eu plusieurs patiente qui, part le simple fait de prendre ce rendez-vous, ont été enceinte juste avant ou juste après. Du coup, nous laissons passer un cycle espoir, puis nous nous lancerons chacun dans nos examens.

 

 

A la maison, Dark Fils et Dark Fille savent que nous aimerions un troisième enfant. Sauf qu’on a un gros problème.Dark Fils veut un petit frère et Dark Fille une petite soeur. Ils nous ont même déjà proposé des prénoms : Vaiana, Steve (Minecraft), chaise de jardin, Furious jumper (youtubeur), Hermione, Harry, Ron, Vador ou encore pastèque et cerise.

On hésite encore.

6 comments for “Petit troisième, on fera tout ce qu’on peut

  1. snoops de tours
    27 septembre 2017 at 14 h 00 min

    bon courage a vous dans ce long chemin
    ca me rappelle tant de souvenirs, alors que moi c’etait pour les 2 premiers, je n’ai pas eu la force de continuer les ttt pour un petit 3eme (on se suit assez car j’ai arrete la pilule aux 6 mois de ptit sable qui va avoir 7ans a la fin de l’annee)
    par contre meme problematique ici : l’une aimerait une petite sœur, l’autre un petit frere 😉
    n’hesite pas si besoin de parler

  2. Anne
    27 septembre 2017 at 14 h 11 min

    Coucou,

    ce parcours du stress, je connais. Ma sœur aînée aussi.
    Chaque être humain est différent. Chaque couple est différent. Chaque parcours est différent.
    Je pourrais te parler du parcours FIV puis adoption de ma grande soeur (la cadette, on ne sait pas vu qu’elle n’a jamais voulu d’enfant), ou du mien, mais ça ne t’apportera rien de concret.
    Les seuls petits trucs que je peux te donner : ne focalisez pas trop sur l’absence/présence de ce/tte troisième ; fais ta courbe de température tu peux avoir des surprises (j’ovule 5 jours avant mes menstruations, donc le créneau fécondation est ultra serré), consulte un/e SF-ostéo (mon ostéo m’a fait une manip’ en Avril car mon utérus était mal positionné et je suis enceinte depuis Mai après 2 ans 1/2 de néant) , n’hésitez pas à voir un/e psy (dans le parcours des PMA il est très souvent proposé un suivi psy pour chacun et/ou en couple) car suivant les résultats il peut y avoir des tensions. Essayez de vous accorder des moments de couples et des moments familles où ce sujet ne sera pas abordé (des moments d’amour)

    Je croise les doigts pour vous. Courage

  3. anne
    27 septembre 2017 at 14 h 16 min

    Bon courage pour le petit troisième!! J’adore les propositions de prénom de tes enfants, très originaux: Chaise de jardin n’étant pas très facile à porter 😉 !

    Moi j’ai deux garçons mais pas de troisième en vue. L’ainé aimerai par contre encore une petite soeur! Il souhaitait déjà une petite soeur lorsque j’attendais le deuxième!

  4. Elodie minet
    27 septembre 2017 at 14 h 39 min

    Bon courage dans ce parcours.
    Je suis de tout coeur avec vous 2.

  5. Arrosa
    27 septembre 2017 at 19 h 33 min

    Tous mes vœux de réussite pour ce si joli projet. Je n’ai eu la chance d’être maman qu’une fois, mais rien à voir avec votre histoire. Je suis de l’avis d’Anne : vivez en minimisant le stress et sans faire de « fixette » sur le petit troisième. Et puis, aimez vous et vivez heureux. Bises du Sud

  6. 28 septembre 2017 at 20 h 46 min

    Ha ha!! Moi je dis chaise de jardin!!
    Plus sérieusement nous sommes passé par là avec Papa Fripouille spermogramme, hysterosalpingograpgie et tout le bazar… je vous souhaite que le cycle de l’espoir fasse son œuvre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *