On a testé le géocaching

La première fois que j’ai entendu parlé du géocaching, c’est lorsque le jeu Pokémon Go est sorti. Plusieurs personnes trouvaient ce jeu vraiment trop nul d’abord parce que le géocaching est mieux. Du coup, comme j’ai l’esprit de contradiction, je n’ai pas eu du tout envie d’aller voir ce que c’était à l’époque. Du coup, comme je ne suis pas si dark, on a testé cela en famille lors des dernières vacances scolaires.

Et maintenant que j’ai fait les deux, je peux confirmer ma première pensée : Ce n’est pas du tout pareil et je ne comprends pas ce besoin d’avoir eu à cracher sur un jeu d’un air hautain. C’était la minute « je suis relou avec les relous ».

 

Bon le géocaching, c’est quoi ?

C’est une sorte de chasse au trésor à pratiquer partout dans le monde. Ouais, la classe.

Grâce à l’application sur le téléphone et du GPS, on suit les coordonnées pour tenter de trouver des géocaches, des boîtes plus ou moins grandes, qui sont cachées. On est souvent aidé d’indices et il faut parfois des accessoires en plus. Don’t worry, Be daddy explique mieux que moi, je te laisse lire son article sur le sujet (en fait, j’ai la flemme et puis, il explique très bien).

 

Pendant les dernières vacances scolaires donc, j’en ai parlé à mes enfants qui étaient carrément partant pour tenter l’aventure. Ce qui était cool, c’est que même aux alentours de mon village, nous avons quelques géocaches. Pour ce premier essais, nous n’avions pas besoin de prendre la voiture.

 

 

La plus proche se trouvait à 5 minutes de la maison, près d’un vieux moulin à eau que nous connaissons bien puisque nous passons devant tous les jours pour aller à l’école et nous nous y rendons l’été pour nous rafraichir. Yoda notre chien adore aussi y aller pour plonger ramasser des cailloux ou des bâtons.

J’avais lu avant de partir qu’il fallait se munir d’une bouteille d’eau vide car il faudrait la remplir avec l’eau de la rivière et verser le tout dans quelque chose pour avoir la géocache. C’est donc muni de notre bouteille vide que nous sommes partis à la recherche de notre premier trésor. Et rien. On a tout ratissé, les enfants se sont amusés à verser de l’eau partout. Rien.

 

 

Nous avons décidé de laisser tomber et passer à une autre géocache qui se trouvait plus loin. Nous avons traversé le village pour arriver devant l’usine Ferrero (et oui) et nous nous sommes dirigés dans la rue Ferrero (et oui). Sous un petit pont où coule l’Austreberthe (la même rivière qu’au moulin si tu suis le chemin du côté obscur), Dark Fils a trouvé notre première géocache qui est … un pot de Nutella (sans Nutella dedans hein). Les enfants étaient contents. Ils ont choisi de prendre un coquillage et un porte-clé. On s’est dit qu’on y reviendrait mettre des petits cadeaux car c’était assez pauvre. (A noter que toutes les géocaches ne contiennent pas forcément une surprise).

 

 

Nous sommes retournés à la première géocache. Nous avons de nouveau cherché, les enfants ont encore mis de l’eau dans chaque trou qu’ils trouvaient. Rien.

 

Mais tout le monde est rentré content de cette première aventure avec la promesse qu’on en cherchera des nouvelles dans le coin dès qu’il fera un peu plus chaud (team frileuse). J’en ai repéré également tout près de chez Dark Mamina, le reste se fera au hasard de nos sorties !

 

Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

 

Ce week-end, Don’t worry, be daddy était de passage dans ma Normandie. Et tu sais quoi ? Il a de la famille juste dans la village d’à côté. Ah comme le monde est petiiit. Nos familles se sont donc rencontrées pour la première fois et c’était un moment vraiment sympa où on a pu entendre entre autres les mots point de croix, couture, blogueur, swap, allaitement, barbe, Vaïana, Star Wars, campagne, culotte et … géocaching.

 

On s’est retrouvé au fameux moulin avec une bouteille d’eau vide. J’ai mis l’application en route et je lui ai passé. Il l’a mis en vision par satellite en deux secondes. Puis il lui a fallu trois secondes de plus pour trouver la géocache. VOILA.

Dark Fils a mis de l’eau enfin au bon endroit, la géocache est remontée et nous avons tous pu écrire nos noms avec fierté (quand même !).

 

1 comment for “On a testé le géocaching

  1. Tof
    19 mai 2017 at 18 h 19 min

    Bienvenue dans le monde du géocaching !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *