Mais arrête de stresser !

Qu’est-ce que le stress ?

Larousse nous dit : C’est un état réactionnel de l’organisme soumis à une agression brusque.

J’ai commencé à subir du stress au collège, mais cela restait assez espacé. D’année en année, cela s’est rapproché et les conséquences ont été plus intenses et gênantes. Sans rentrer dans les détails, je courais aux toilettes les plus proches et mon angoisse était que cela arrive en voiture. J’en avais parlé à un copain de l’époque. Il a beaucoup ri. Dès qu’on rentre dans un sujet comme celui-ci, ça fait rire les gens. « Mais arrête de stresser ! » m’a t-on tellement conseillé.

 

Heureusement, j’ai rencontré mon mari qui a compris et qui voit quand une crise de stress arrive. Il fait alors son possible pour me sortir de cette situation.

Cela a passé un niveau en 2013 lorsque nous avons eu des problèmes avec le toit de notre maison. J’ai commencé à sentir une gène sur le côté gauche lorsque je respirais. Pourtant, je ne manquais pas de souffle. Puis, c’est passé lorsque le toit a été refait. Je n’ai donc pas consulté.

Cela est revenu en fin d’année dernière lorsque mon mari a perdu son boulot et qu’on a commencé une procédure aux prud’hommes. La gène sur le côté gauche est revenue lorsque je respirais, c’était plus fort et accompagné de douleurs qui parfois étaient tellement intenses que je ne pouvais plus me lever, je ne pouvais plus faire un mouvement. J’en pleurais. Bref, c’était très handicapant et à ce moment-là, je n’en connaissais pas la cause. Je ne pensais pas que des douleurs aussi intenses pouvaient être dû au stress.

J’ai donc consulté et fait plusieurs examens. J’en profite pour remercier mon mari, ma maman et mon amie qui m’ont accompagné physiquement ou par la pensé et soutenu, ça m’a fait un bien fou.

 

radio des poumons

Je te montre mes seins !

 

Ce n’est que lors du dernier examen qu’on a enfin pu me dire que j’avais des douleurs chroniques au colon dû au stress.

Depuis, je suis donc sous traitement.

Mais je ne peux/veux pas rester sous traitement à vie.

Alors je tente comme je peux de travailler sur moi, d’enlever tout ce qui peut m’énerver, me stresser.

Le soucis, c’est qu’avec le temps, un simple imprévu/contrariété me bloque, me fait mal, me stresse.

J’écarte tous ce qui est en mon pouvoir comme les gens autour de moi qui râlent pour rien tout le temps (chaque instant). Par exemple, je reste moins à la sortie de l’école car certaines mères ont pris l’habitude de me confier tous leurs problèmes (qui n’en sont pas forcément) et je ne peux plus les porter (surtout que je ne peux jamais en placer une)(et le mari qui laisse traîner son slip, j’en ai un peu rien à foutre). J’ai osé pourtant une fois parler de cela à l’une d’elles, elle m’a juste répondu : Mais arrête de stresser !

Putain, mais pourquoi je n’y avais pas pensé ! Mais si c’était si simple, ça ferait des années que je l’aurais fait, non ?

 

Du coup, je ne dis plus rien. Sauf à mes très proches. Je me fais une bulle pour me protéger.

Je comprends que ce soit difficile à comprendre de l’extérieur qu’on puisse souffrir physiquement du stress (et cela presque quotidiennement), c’est un « mal » assez banalisé. Je demande pas qu’on me plaigne, juste qu’on me comprenne.

Je suis loin d’être la seule à souffrir de ça, c’est peut-être pour cela que j’ai ressenti le besoin d’en parler sur mon blog.

 

Aujourd’hui, j’ai toujours des douleurs, mais grâce à mon traitement, elles sont moins fortes, plus supportables. Néanmoins, cela reste toujours gênant lorsque je dois courir aux toilettes. Je ne conduis quasiment plus pour cette raison.

C’est finalement un cercle vicieux : Je stresse de prendre la voiture car je stress d’avoir une crise de stress au volant ce qui me ferait perdre le contrôle car je n’aurais plus qu’en tête de trouver un endroit où je pourrais vider mon stress.

 

Ce qui est bizarre, c’est qu’en dehors de ça, je me sens quand même heureuse et zen.

 

J’espère juste que je ne me traînerai pas ces douleurs et les autres inconvénients toute ma vie, alors je suis preneuse de tout conseil pour améliorer mon quotidien et un jour me passer de mon traitement !

 

13 comments for “Mais arrête de stresser !

  1. lyne
    15 janvier 2016 at 11 h 15 min

    j’ai une sii (syndrome de l’intestin irritable) ou encore appelé colopathie fonctionnelle, longtemps on m’a dit que c’était lié au stress mais non ! j’ai fais plusieurs examens, pris différents traitement mais rien y change, les crisses peuvent avoir lieu alors que je n’ai aucuns soucis, aucun stress … elles arrivent comme ça sans que je m’y attende, je vais bien et 2 minutes après je me vide.
    aujourd’hui je n’ai plus aucun traitement, sur les conseils de gastro qui m’a dit qu’aucun n’était réellement efficace, je vis au jour le jour et je suis heureuse …

    • 29 janvier 2016 at 18 h 17 min

      Je te remercie d’avoir partager cela. Du coup, j’en parlerai à mon médecin lors de la prochaine consultation parce que lorsque j’ai une crise, parfois, je dois chercher ce qui a pu me stresser/ me contrarier. Je mets à chaque fois cela sur le dos du stress parce qu’on ne m’a pas donné une autre piste.
      Le principale est que tu sois heureuse 🙂

  2. Morgane
    15 janvier 2016 at 13 h 42 min

    As tu essayé la médiation ou l’auto-hypnose ?
    Mon homme est très intéressé par tout ça, il acheté pas mal de livres qui donnent des techniques concrètes, et il en est satisfait. Il a eu une période difficile avec le boulot, et le soir il se faisait sa petite séance, ça fonctionnait bien, et pas que pendant la séance, sur du plus long terme.
    Ca peut être une piste…

    • 29 janvier 2016 at 18 h 19 min

      Je n’ai pas tenté, mais je vais le faire. Surtout que mon mari le faisait souvent à une période où il était anxieux (à cause du boulot) et ça a bien marché sur lui. Dans tous les cas, ça ne peut pas me faire de mal à tenter. Faut que je me renseigne sur cela. Merci !

  3. Gaïa Nunuche
    15 janvier 2016 at 14 h 53 min

    Avant toute chose, je pensais être presque la seule à avoir vu tes seins. Je suis déçue…

    Trêve de plaisanterie, tu fais déjà beaucoup. Et tu as de très bonnes réactions quant aux points toxiques de ta vie. On a déjà parlé de sophrologue, de réflexologue ou même d’un simple ostéopathe qui pourrait pas mal t’aider, je sais que tu n’en as pas trop vers chez toi. Techniques de relaxation par la respiration bien sûr, mais surtout, je connais une gonzesse blindée de problèmes de santé et privés dans ton entourage, vire moi cette nunuche et arrête de l’écouter ! Même quand elle t’envoie des selfies chiottes bordel !!!!!!!

    Coeur coeur love je t’aime <3

    • 29 janvier 2016 at 18 h 21 min

      Tu les as vu en exclu aussi, retiens ça !

      Lorsque je suis en crise et que je suis en voiture par exemple, j’arrive parfois à me calmer avec la respiration. Mais en fait, ce qui m’énerve c’est que ce n’est pas immédiat. Il faut juste que j’accepte ça je crois, j’ai un peu de mal.

      cœur cœur love zombisous

  4. mamina
    15 janvier 2016 at 18 h 23 min

    tu pourrais être plus pudique… arrête donc de t’exhiber ainsi !!! c’est pas comme ça que je t’ai élevée nan mais oh…

    pour revenir au sujet, si tu veux le nom d’une super ostéopathe, j’en connais une très bien, elle s’occupe bien des patients, avec une spécialité sur les vicères. Bisous ma belle.

    • 29 janvier 2016 at 18 h 22 min

      Et bah tu m’as raté que veux-tu 🙂 🙂

      bisous <3

  5. Nathy
    15 janvier 2016 at 18 h 28 min

    dans mes bras petite sœur !
    hélas vous n’etes pas la seule. combien de gens m’ont « pourri » la vie à ne pas comprendre ce stress, c’est comme les phobies, ça ne se soigne pas d’un coup de baguette magique.
    pour ma part la phrase que je déteste c’est  » quand on veut on peut « . !

    je suis sous anti dépresseurs à vie à cause de ces gens là. toujours sur le fil , à fuir tout ce qui peut engendrer du stress ( patron, horaires, mec ! ). du coup je dois me satisfaire d’une demi-vie.
    mais la sérénité, ça n’a pas de prix quand on est comme nous .
    merci pour votre témoignage

    • 29 janvier 2016 at 18 h 25 min

      J’ai reçu beaucoup de témoignages suite à mon article sur fb ou par mail et on est loin d’être les seules. Je pense que c’est un peu (beaucoup) un sujet tabou et c’est de toute façon pas facile d’en parler, alors pour que les gens comprennent c’est encore plus compliqué.
      C’est vrai que je n’aime pas beaucoup cette phrase là aussi … comme si c’était un caprice …

  6. 17 juin 2016 at 9 h 59 min

    au départ je cherchais des articles pour construire un bac en palettes et de fin en aiguille je tombe sur cet article.
    Oh combien je me reconnais dans ta description (et aussi dans ton envie de sauver le monde), je souffre moi aussi de SII et on ne sait jamais si le stress en est la cause ou la conséquence et faut dire que mon cas n’intéresse pas les médecins (et aussi que je tiens pas à passer une coloscopie)
    Je fais avec je mange ultra sainement (que du fait maison, pas d’alcool ni de tabac) et j’essaye d’avoir une vie qui me ressemble afin d’éviter le stress. Et surtout je me pousse à aller de l’avant, tant pis si je dois m’arrêter 3 fois sur la route avant d’aller à un rendez vous, tant pis si je suis malade toute la nuit avant un évènement important… une fois que j’y suis j’oublie tout et je me sens bien, la magie du corps humain!

    • 27 juin 2016 at 9 h 34 min

      exactement pareil, une fois que j’y suis, tout a disparu. Du coup, je me trouve un peu bête d’avoir été dans cet état.
      Bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *