Mes séries – Automne 2015

Je suis une fan de séries. J’aime autant en découvrir des nouvelles que retrouver des personnages attachants dans une série favorite.

Ce que je déteste ? Les mi-saison où on doit attendre plusieurs semaines pour avoir la suite de l’histoire. Mais pourquoi ? Pourquoi ?

Je te fais découvrir les séries que je regarde actuellement cet automne.

 

The Walking Dead :

the walking dead saison 6

Synopsis : Après une apocalypse ayant transformé la quasi-totalité de la population en zombies, un groupe d’hommes et de femmes mené par l’officier Rick Grimes tente de survivre… Ensemble, ils vont devoir tant bien que mal faire face à ce nouveau monde devenu méconnaissable, à travers leur périple dans le Sud profond des États-Unis.

J’ai eu du mal a commencer cette série étant un peu froussarde. Et puis, j’ai insisté et j’en suis finalement devenue accro. J’en suis donc à la saison 6 et dès le départ, elle m’a un peu énervée (oui, alors que j’aime la série …). Non mais les gars, ils tombent sur un énorme groupe de zombies enfin … de rodeurs et qu’est-ce qu’ils décident ? On va leur faire une petite balade ! Personne n’a pensé à faire un barbecue ? Bref, beaucoup disent que cette saison est ennuyante, mais ça me plaît toujours. D’ailleurs ZombiEgout est d’accord avec moi.

 

iZombie : 

série iZombie

Synopsis : Olivia Moore, surnommée Liv, une étudiante transformée en zombie lors d’une soirée qui a très mal tourné, travaille en tant que médecin légiste afin de pouvoir profiter du festin que représentent pour elle les cervelles des défunts. A chaque bouchée, elle hérite des souvenirs de la personne. Cherchant désespérément un sens à sa vie, elle se rend compte qu’avec l’aide du détective Clive Babinaux, elle peut résoudre les affaires de meurtres et calmer ainsi les voix qui la tourmentent dans sa tête…

J’ai commencé cette série récemment et j’en suis à la saison 2. Le début est un peu trop rapide à mon goût, mais je me suis accrochée car les personnages sont attachants. Néanmoins, j’ai l’impression que la série va finir par tourner en rond à cause du côté policier. On verra ce que ça donne (une bonne série pour devenir végétarien).

 

The last kingdom :

The last kingdom

Synopsis : Au 9ème siècle, l’Angleterre, séparée en de nombreux royaumes, est envahie par les Vikings menés par le Roi Alfred. Alors que le royaume de Wessex est le seul à résister, Uhtred, le fils d’un noble, kidnappé par les Vikings lorsqu’il était enfant, doit choisir entre son pays natal et le peuple qui l’a élevé.

Une toute nouvelle série tout à fait dans le genre que j’apprécie. Tous les décors et costumes nous plongent dans l’univers de la série qui nous rappelle d’ailleurs la série Vikings sans pour autant que ça sente le réchauffé. Le personnage principal tient bien la route et est très charismatique. On a parfois un peu pitié de lui vu qu’il est rejeté malgré lui par les deux camps.

 

The bastard exucutioner :

the bastard executioner

Synopsis : Au XIVème siècle, sous le règne d’Edouard II, alors que des révoltes font rage au nord du Pays de Galles, un chevalier du nom de Wilkin Brattle, abîmé par les ravages de la guerre, voit sa vie prendre un nouveau tournant, quand un messager divin lui demande de rendre son épée. Ivre de vengeance après un énième drame, il se glisse dans la peau d’un bourreau, guidé dans sa quête de vérité par Annora, une mystérieuse guérisseuse aux motivations obscures. Il doit également faire face à Milus Corbett, un chambellan fourbe et ambitieux, qui n’hésite pas à le manipuler.

C’est une nouvelle série également, mais bien plus violente et bestiale que la précédente. Malgré tout, je m’accroche à l’histoire, à ses personnages meurtris, saupoudrée d’un peu de fantastique avec la guérisseuse et les visions. Il y a d’ailleurs beaucoup de mystère autour d’elle et ses motivations. Plus la série avance et plus je me demande quelle sera vraiment leur vengeance et envers qui.

 

The knick : 

the knick

Synopsis : Le staff de l’hôpital Knickerbocker de New York, des chirurgiens aux infirmières, doit repousser les limites de la médecine au début du 20ème siècle, à une époque où le taux de mortalité a soudainement augmenté et où les antibiotiques n’existent pas encore…

Tu te souviens de Docteur House ? Et bien, le personnage principal doit être son ancêtre. On rentre dans un univers fait de découvertes et d’expériences qui nous paraît, avec nos yeux modernes, absurdes. On a parfois dû mal à comprendre les personnages, mais ils ne restent pas moins attachants.

 

Grey’s anatomy :

grey's anatomy saison 12

Synopsis : Meredith Grey, fille d’un chirurgien très réputé, commence son internat de première année en médecine chirurgicale dans un hôpital de Seattle. La jeune femme s’efforce de maintenir de bonnes relations avec ses camarades internes, mais dans ce métier difficile la compétition fait rage…

J’en suis à la saison 12 et pourtant, je n’arrive pas à m’en lasser et je suis même encore surprise de certains événements (même que des fois, ça fait pleurer, mais chut hein).

 

Zoo :

série zoo

Synopsis : A travers le globe, on observe des attaques soudaines d’animaux contre les Humains. Peu à peu, ces attaques se révèlent plus organisées et violentes. Voulant percer le mystère de ce phénomène, un jeune biologiste se lance dans une course contre la montre… pour sauver l’Humanité.

Une nouvelle série dont le thème m’a tout de suite plu et j’en attendais donc beaucoup. L’histoire a un peu de mal à démarrer, puis tout s’accélère et se met en place. Elle tient bien la route avec de bons rebondissements et … je savais que les chats domineraient le monde.

 

Versailles :

versailles serie

Synopsis : Versailles, 1667. Louis XIV a 28 ans. Pour soumettre la noblesse et imposer définitivement son pouvoir absolu, il lance la construction de Versailles… comme on tend un piège. Louis XIV est un jeune roi hanté par un traumatisme d’enfance, la Fronde, une rébellion des nobles contre son père, Louis XIII… Il va se révéler être un stratège politique hors du commun, manipulateur, machiavélique, et va « inventer » Versailles pour éloigner les nobles de Paris, les garder sous contrôle, et progressivement transformer le château en une prison dorée. Il est aussi capable de passions romanesques. Mais comment les vivre quand on est le plus grand roi du monde ?

Une nouvelle série française dont le thème historique m’a attiré. Grâce aux décors et aux magnifiques costumes, on plonge directement au temps du roi soleil. Pour ce genre de série, j’aime toujours faire des recherches afin de savoir si on part sur de la fiction ou si les scénaristes se sont vraiment inspirés de faits réels. J’ai beaucoup aimé retrouver des reproductions de vrais tableaux. Bref, une bonne série qui permet de réviser ses cours d’histoire, mais aussi de voyager dans le temps.

 

The man in the high castle :

the man in the high castle série

Synopsis : Les Américains ont perdu la Seconde Guerre mondiale et l’Amérique est désormais partagée entre l’Empire du Japon et l’Allemagne Nazi. Un groupe de résistants cherche à envoyer des films dans la zone neutre, mais les transporter coûte la vie de beaucoup de monde.

Une série qui part en fait sur un « et si ». Je n’attendais rien de cette série, c’était surtout de la curiosité. Le premier épisode est un peu long, mais il est finalement essentiel pour la suite des événements. L’histoire est crédible et parfois émouvante.

 

Once upon a time :

once upon a time saison 5

Synopsis : De nos jours, dans une bourgade du Maine appelée Storybrooke, les contes de fées existent encore. C’est ce que va découvrir Emma, une jeune femme au passé trouble, embarquée dans un merveilleux et tragique voyage par le fils qu’elle a abandonné 10 ans plus tôt. Elle croisera sur son chemin, la méchante Reine, qui n’est autre que l’impitoyable Maire de la ville, Blanche Neige, devenue la douce Soeur Mary Margaret Blanchard, Tracassin, l’effrayant expert en magie noire ou encore Archie, le sympathique Jiminy Cricket local. Avec son arrivée, c’est l’espoir de toute une communauté amnésique qui renaît…

Lors de l’annonce de cette série, j’ai hésité à la regarder craignant une histoire trop gnangnan. Finalement, ma curiosité l’a emporté et je ne le regrette pas. J’ai aimé que les contes soient revisités. Du coup j’ai moins accroché à la saison 4 qui reprenait les costumes (et pendant toute la saison, ils ne se changent pas ! beurk !) et l’histoire complète du Disney « la reine des neiges » en faisant finalement une suite. La saison 5 est repartie sur les contes revisités, mais mélangés au Disney « Rebelle » avec encore ses costumes fidèles au dessin animé. C’est dommage car ce que j’aimais justement dans les premières saisons, c’est que ça ne suivait pas les costumes et l’histoire des dessins animés. Heureusement dans cette saison, « Rebelle » n’est pas le centre de l’histoire, ça rattrape et c’est ce qui me donne envie de poursuivre.

 

The vampire diaries :

vampire diaries saison 7

Synopsis : Quatre mois après le tragique accident de voiture qui a tué leurs parents, Elena Gilbert, 17 ans, et son frère Jeremy, 15 ans, essaient encore de s’adapter à cette nouvelle réalité. Belle et populaire, l’adolescente poursuit ses études au Mystic Falls High en s’efforçant de masquer son chagrin. Elena est immédiatement fascinée par Stefan et Damon Salvatore, deux frères que tout oppose. Elle ne tarde pas à découvrir qu’ils sont en fait des vampires…

Une série que j’ai eu dû mal à commencer également à cause du côté « série ado ». Au fil des saisons, je suis un peu lassée avec le côté « t’es mort » et pouf « t’es plus mort » grâce au pouvoir de la Force (de la magie en fait) (mais ça faisait plus classe de dire la Force) (Bref). C’est déjà la saison 7 et ils ont réussi a enlever un personnage principal sans le tuer et sans qu’il manque dans l’histoire. Chapeau. Néanmoins, on commence à sentir que ça tourne en rond.

 

J’ai lâché :

Arrow : Stop, il faut qu’ils arrêtent les flash back ! On a compris que notre archer vert a eu un passé compliqué et difficile pour en arriver là.

Minority report : Suite du film du même nom, je n’ai pas réussi à accrocher aux personnages et du coup, à l’histoire qui aurait pu être intéressante.

Scream queen : J’ai arrêté à la moitié du second épisode, vraiment trop absurde pour moi.

The originals : Il est temps que cette série s’arrête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *