Raiponce en fimo

J’ai fermé ma boutique fait main en novembre dernier et comme je l’avais dit, ce n’est pas parce que j’ai fermé que je vais arrêter ma passion pour la fimo.

Pourtant, je n’ai pas ouvert mon placard où je range tout mon matériel depuis. Peut-être me fallait-il finalement faire une sorte de deuil.

De temps à autres, mes enfants me parlaient de ma fimo car ils avaient l’habitude de me voir modeler.

Et puis, Dark Fille m’a passé une commande. Elle voulait Raiponce.

 

C’est ainsi que j’ai ressorti mon matériel, enfilé mes gants et transformé ces pains de pâte polymère en une princesse aux cheveux magiques d’une vingtaine de centimètre.

J’ai un peu galéré à cause de mes ongles. En effet, avant novembre, je me rongeais encore les ongles. Mais depuis, je n’y touche plus et ils sont donc assez longs. Du coup, je n’ai pas arrêté de mettre des coups d’ongles un peu partout, j’ai dû recommencer la tête deux fois.J’ai mis environ 3 heures pour la faire hors cuisson et vernis. Il ne reste plus qu’à l’accrocher dans sa chambre.

raiponce en fimo

raiponce fimo

raiponce pâte polymère

fimo raiponce

 

Fleur aux pétales d’or répands ta magie, inverse le temps, rends-moi ce qu’il m’a pris. Guéris les blessures, éloigne la pluie, ce destin impure, rends-moi ce qu’il m’a pris, ce qu’il m’a pris …

 

Commande terminée !

 

Mais je ne traîne pas …

Dark Fils m’a passé aussi une commande pour un certain Harry Potter. Dark Fille ne perd pas la nord et s’est mise sur liste d’attente pour avoir la Belle au bois dormant.

 

Exploitée par ses enfants !

 

7 comments for “Raiponce en fimo

  1. 12 janvier 2015 at 11 h 43 min

    Ils ont raison de te motiver, tes enfants! Tu fais des trucs chouettes !!!

    • 13 janvier 2015 at 19 h 33 min

      C’est gentil, même si moi je vois plein de défaut ^^

  2. 12 janvier 2015 at 12 h 57 min

    Superbe! Haha les commandes des petits, si je les écoutais je ne travaillerais que pour elles (bénévolement bien entendu hein, ou payée en dessins…)

    • 13 janvier 2015 at 19 h 35 min

      Ils se vengent du temps où j’avais la boutique et où j’avais peu le loisir de leur faire quelque chose.
      (Ici, payée en bisous baveux …)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *